La plongée dans le coin

Présentation générale

Le Sud de la France peut offrir une très haute qualité de plongée, dans des eaux limpides et tempérées. La visibilité est souvent excellente (on atteint régulièrement les 25 à 30m de visibilité), et la vie sous marine ainsi que l’environnement côtier sont en bonne santé et leur état s’améliore d’année en année, grâce aux efforts de la région.  Les sites de plongées y sont nombreux, spectaculaires et très divers. La méditerranée nous offre notamment des merveilles.

Nos plongeurs sont très souvent positivement surpris par la diversité et la densité de la faune et la flore qu’offre la côte d’azur, notamment des plongeurs qui ont déjà plongé aux quatre coins de la Méditerranée.

La plongée dans la baie de Golfe-Juan est un mixte de patates profondes, de tombants verticaux, de canyons, de cavernes et de vastes plateaux peu profonds. De quoi satisfaire tout le monde, du fébrile débutant, au plus expérimenté des plongeurs.

Le grand avantage ici est que nous sommes très bien protégés des vents, il est très rare de devoir annuler des plongées.

 

Les sites de plongée

La baie de Golfe Juan abrite 3 grandes zones de plongée, les Iles de Lerins, le phare de la Fourmigue et le Cap d’Antibes.

La Fourmigue

C’est une large formation de roche, qui s’étend sur plusieurs centaines de mètres et qui est matérialisée par un petit phare au milieu de la baie, que tous les locaux connaissent. Au nord du phare, à son pied,  on y retrouve un site très intéressant historiquement. C’est un village sous-marin miniature construit à la fin des années 60, pour les besoins de la réalisation du premier film sous-marin. Le village est en perpétuelle rénovation et reconstruction, grâce à nos voisins, le CIP Golfe Juan. Il repose sur une quinzaine de mètres, entouré par des roches, ce qui donne l’impression qu’il se trouve dans une vallée sous-marine. Ces dernières années, le village s’est agrandi et on y retrouve maintenant un amphithéâtre romain, une église et même des ponts.

Le phare matérialise aussi une formation de roches connue sous le nom de « l’Enfer de Dante ». Un site à la topographie spectaculaire, constitué de nombreuses patates qui commencent à 15 mètres et tombent verticalement à 55/60 mètres. Ce site est extrêmement riche en gorgones, coraux mous, et il y vit d’impressionnants bancs de poissons.

Au sud, à quelques mètres de la Fourmigue, il y a une petite grotte, connue sous le nom de “La Grotte de Miro”. Dans les années 80 , une sculpture de l’artiste Miro, qui reposée dans cette grotte, fut dérobée et remplacée par le buste du Commandant Yves le Prieur, inventeur du premier détendeur moderne, et co-fondateur du premier centre de plongée loisir en 1938 à Saint Raphaël et Paris. Cette grotte a trois sorties et est située à la base d’une roche en forme de pyramide, qui commence à 2m pour se terminer 18m. Elle est tapissée d’éponges très colorées et de coraux mous. Le sommet de la roche est tout aussi intéressant, lors des paliers de décompression si vous êtes des adeptes de la « macro » vous aurez le choix entre une multitude d’espèce de nudibranches, de blennies et des rascasses en abondance.

Le Cap d’Antibes & Les Iles de Lerins

Les autres zones intéressantes et riches en sites de plongée sont le Cap d’Antibes et les Iles de Lerins.

Le Cap d’Antibes compte plus d’une douzaine de sites de plongée, pour satisfaire tous les niveaux de plongeur. Le type de plongée y est très varié. La Lauve, par exemple, dans ses meilleurs jours, pourra être confondue avec une plongée dans les tropiques ! Le Rascoui, lui, malgré sa topographie très simpliste (plateau + tombant peu profond) peut réserver son lot de surprises, avec une vie sous-marine incroyablement dense.
Tout au tour des Iles de Lerins, c’est « plongeable » et convient à tous les niveaux. Sur la partie Ouest des îles, on retrouve Bilitis, le tombant du Vengeur ou encore la Convention et la Tradelière. Ce ne sont pas la crème de la crème comme ont dit, mais il y a de quoi faire tout de même.

Pour conclure, il y a aussi une intéressante petite épave qui repose sur un font de 25m à la sortie du Port de Golfe Juan, le Robuste 2. Il y vit un grand nombre de congres et de murènes.

 

La visibilité

Vous serez très agréablement surpris par la visibilité sur les côtes du sud de la France, surtout si vous avez l’habitude de plonger en Atlantique, dans la Manche, ou encore dans des carrières. Ici, la visibilité moyenne est environ de 20 mètres mais on peut aussi assez fréquemment avoir entre 30 et 40 mètres, de quoi faire rougir les eaux tropicales! Si vous êtes des adeptes à la photo sous-marine, vous allez vous régaler.

 

La faune & la flore sous-marine

Qu’est ce que vous allez voir sous l’eau?  Selon des rumeurs non fondées et/ou hors date, les côtes de la méditerranée seraient mortes ! Et bien ceux qui disent cela n’y ont pour sûr jamais mis le masque ou il y a fort longtemps ! En effet, depuis, plus de cinq ans que nous plongeons régulièrement sur la Côte d’azur, la santé de la mer ne cesse de s’améliorer et celle de ses habitants aussi. La vie sous-marine se diversifie et augmente. Bien sûr ce n’est pas une science exacte, la mer nous offre bien ce qu’elle veut, mais vous pourrez notamment voir les espèces suivantes :

  • Barracuda
  • Mérou
  • Poisson-Lune
  • Homard
  • Langouste
  • Murène avec crevettes nettoyeuses
  • Congre
  • Seiche
  • Liche, Bonite et Sériole
  • Des Gorgones mauve et jaune
  • Lotte ou Baudroie
  • Rascasse et Chapon
  • Des nudibranches
  • D’énormes bancs de Sars
  • D’énormes variétés d’éponges encroûtantes
  • Denti
  • Poulpe
  • Raie

 

La température de la mer

Depuis quelques années, nous avons remarqué une légère augmentation des températures moyennes, particulièrement de mi juillet à fin novembre.  En 2010, pour la première fois depuis que nous plongeons dans le coin, la température a atteint jusqu’à 28/29 degrés et ce pour quelques semaines en juillet et en août. Il est relativement fréquent d’avoir une température de surface entre 18 et 20 degrés jusqu’à mi novembre.

Le tableau suivant donne une comparaison relativement fiable entre les températures moyennes de la Méditerranée sur les côtes françaises et le sud ouest de la Manche, sur toute l’année.

Mois Méditerranée
(Côte d’Azur en °C)
La Manche
(Sud Ouest Angleterre en °C)
Janvier 14 10
Fevrier 13 9.5
Mars 13 9
Avril 16 9.5
Mai 18 11
Juin 21 13
Juillet 25 15.5
Août 26 16.5
Septembre 23 15.5
Octobre 20 14
Novembre 17 13
Decembre 15 11